Carillon Eglise de Lens PDF Imprimer Envoyer

Le carillon de Lens avec ses 24 cloches est l’un des plus grands carillons de Suisse. Il est équipé d’un clavier à bâtons dit : "flamand" sur lequel le musicien tape avec ses poings. L’une des particularités du carillon de Lens c’est d’avoir conservé le principe du carillon valaisan dans lequel le carillonneur actionne une mécanique rudimentaire faite de cordes, de poulies et de chaînes pour faire tinter entre trois et dix cloches choisies parmi les onze plus grandes.

Les notes que l’on trouve à Lens sont Do3 avec 2169 kg, Fa3, Sol3, et à partir du La3, c’est chromatique jusqu’au Fa5 de 23 kg. L’ensemble d’environ 6'700 kg est soutenu par un beffroi métallique.

Une autre particularité réside dans la manière de sonner la grande cloche. Deux sonneurs habiles peuvent la faire tourner sur 360° et même l’arrêter à l’envers. Cette sonnerie des jours de fêtes s’appelle le piqué. Pendant le piqué, le carillonneur intègre sa mélodie sur la sonnerie de la cloche.

Ci-dessous quelques photographies vous donneront une idée plus précise du grand carillon de Lens.



La grande cloche. Elle donne la note Do3 et pèse 2169 kg.
A droite du joug on distingue les planchettes que les sonneurs utilisent pour
l
a renverser complètement et l’arrêter à l’envers.




On voit, ci-dessus, la grande cloche sonnée en "piqué".
Elle est maintenue ainsi en équilibre par le sonneur
qui attend le signe du carillonneur avant de la laisser repartir pour un tour.


La dernière venue au clocher de Lens : la cloche Do#4 avec 252 kg.
Cette cloche est fixe, elle n’est utilisée que pour le carillon.
A l’intérieur on voit le petit battant du carillon flamand.





Il s’agit-là d’une cloche à double utilisation. 
Elle a deux battants : celui du carillon valaisa est relié à la chaîne,
et l’autre est actionné par le clavier flamand. Cette cloche ne peut sonner à la volée
.




Vous avez ici une vue sur une partie du système de transmission du carillon à clavier flamand.
Sur les 7 cloches que vous voyez, 2 sont aussi utilisées pour le carillon valaisan.





Voici le banc du carillonneur. C’est-là qu’aboutissent les cordes
des 11 cloches utilisées pour le carillon valaisan.




Le beffroi tel que le découvre parfois le carillonneur lorsqu’il vient pour annoncer un office.




C’est le clavier flamand avec ses bâtonnets.
Sur le banc, ce sont des diapasons qui servent à déterminer avec précision
les notes partielles des cloches.




La crécelle était utilisée autrefois alors que le clocher était
l’instrument de diffusion des messages entre l’administration et la population.
 
A Lens,on a gardé cette coutume.

Ainsi du jeudi saint à la veillée pascale, les cloches
restent muettes et ce sont les crécelles qui prennent le relais.



Le carillon peut être entendu une demi-heure avant les messes du week-end. Il sonne le dimanche de 9 h à 9h15 pour la messe de 9h30. Le clocher de Lens peut être visité. Pour cela, il faut prendre contact avec un carillonneur Jean-Daniel Emery ou Denis Rey. Généralement les visites ont lieu après la messe du dimanche, c’est-à-dire dès 10h30.

Texte remis par le carillonneur Denis Rey, à Lens


Le carillon de Lens :
- jour de fête (5.05 Mo)
- sonnerie combinée, avec grave en volée (4.96 Mo)

Le CD "Les Carillons du Valais" est disponible pour le prix de Frs 15.- auprès de l'administration communale : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. . Ci-dessous, quelques liens vous feront découvrir le monde fascinant des fondeurs : 

La fonderie Paccard à Sevrier au bord du lac d’Annecy en Haute Savoie a livré la grande cloche de Flanthey en 1918. 

Vous pouvez également allé visiter la fonderie H. Rüetschi à Aarau. C’est ici que le bronze a coulé dans les moules de fabrication des cloches pour le carillon de Lens. Cette fonderie a aussi fourni des cloches à Flanthey.

http://www.mecatal.ch/ Ce site vous permettra de voir comment se construit un beffroi comme par exemple celui de l’Abbaye de St Maurice qui supporte la plus grande cloche du Valais. 

http://www.cornille-havard.com/ c’est la fonderie de Villedieu-les-poêles en Normandie, à proximité du Mont-Saint-Michel. Vous y découvrirez des matériaux assez particuliers utilisés par les fondeurs dans la fabrication des moules destinés à recevoir le bronze.

 
1er août à Lens
Lire la suite...
 
29.7 Epiconik Festival à Lens
Lire la suite...
 
Cours de français
Lire la suite...

Visites

mod_vvisit_counterTous1347508

Haut de page...